Saison 2022

Augmenter la vie

Assommé·e·s par l’époque, ses terreurs et ses promesses, rincé·e·s et fourbu·e·s, nous voici désormais frappé·e·s d’amnésie oubliant que nous sommes les sujets, autant que les responsables, de crises à répétition et aux effets multiples. Serions-nous sur un paquebot, dans la nuit, sans mémoire et sans cap, navigant en eaux troubles, au milieu d’icebergs bientôt fondus, comme des glaces au soleil ? Les faits sont là, têtus, toujours plus violents et fréquents. Ils alimentent quotidiennement nos craintes, nous font perdre haleine et nous préparent insidieusement, si nous n’y prenons garde, à courber l’échine à force d’échecs et de renoncements. La réalité dépasse la fiction, nous devenons des pyromanes, les anges de l’enfer.

Dystopie versus utopie.

À quel endroit pouvons-nous agir ? Nous autres, ici et maintenant ?
La fiction peut-elle réparer le réel ? Comment peut-elle y répondre ?
Comment accomplir avec espoir l’essentiel ?
Pouvons-nous décroître et dans le même temps participer à augmenter la vie ?

La rencontre avec les arts et les langages symboliques, le partage et le dialogue des cultures, la poursuite des utopies, la recherche de la beauté, la découverte du tragique sont les voies du dépassement, du sublime, du sensible et de la liberté. Elles sont les voies de la soustraction aux faits alternatifs et la possibilité de découvrir la beauté autant que de comprendre la complexité du monde. Elles sont indispensables.

Pour créer de l’étonnement, réveiller et révéler ce que nous sommes, (re)prendre pied dans les espaces de rassemblement et jouer en tous lieux, imaginer de nouveaux possibles et découvrir les abris intimes, discrets, absents au regard, Derrière Le Hublot invite les artistes et en toute liberté se détourne des réponses toutes faites pour toujours poser des questions. Jouer et encore jouer. Ici et maintenant. Avec pour feuille de route la fabrication de choses puissamment sérieuses et la liberté de ne pas se prendre au sérieux. Vivre debout et rêver pour s’émanciper et imaginer demain.

Avec les Veilleurs de Capdenac, nous vous proposons d’habiter un instant à hauteur d’oiseau et de faire corps pour constituer une chaine humaine, symbolique et poélitique. Être ensemble, se retrancher une heure du quotidien pour veiller sur soi, son monde, ses voisin·ne·s, ses paysages et dans une réciprocité de regards se savoir attendu·e·s et observé·e·s par une ville tout entière, à chaque lever ou coucher de soleil.

Habiter ensemble, un même territoire, ne se proclame pas mais s’invente dans une relation à l’autre et au monde.

Avec le Service d’art à domicile, nous accompagnons celles et ceux qui maintiennent à la vie, tous les jours, dans le secret des maisons. Ici les artistes avec les auxiliaires de vie et aides à domicile deviennent des messager·ère·s, celles et ceux qui prennent soin, prêtent attention et créent une relation artistique et poétique avec et pour celles et ceux qui en sont éloigné·e·s parce que dépendant des autres. Les artistes doivent être en tout lieu, y compris là où on ne les attend pas ou plus. C’est une affaire de dignité.

Avec les œuvres d’art-refuge créées dans le cadre de Fenêtres sur le paysage, nous nous inscrivons dans le temps long, celui de la pérennité des œuvres. Au-delà d’une immersion dans les paysages et les cultures des territoires connectés par les chemins de Compostelle / GR®65, elles sont une trace laissée et participent au patrimoine de demain. Ici, ce que nous laissons à d’autres est un témoignage d’artistes, fruit d’un travail précis et précieux, empreint d’une frugalité heureuse et d’une attention de tous les instants.

Habiter le monde n’est pas un slogan mais une réflexion nécessaire pour que notre contribution d’humain soit à la hauteur des enjeux et stimule l’avenir de ces intuitions malines et joyeuses.

Nous imaginons des aventures pour réparer le monde, de nouvelles initiatives comme autant de nouveaux rituels de rencontre avec les arts. C’est une nouvelle fête d’art, qui prend la pulsation de son temps et renouvelle nos façons d’être ensemble et de nourrir nos rêves. Avec la conviction qu’il s’agit d’augmenter la vie.

Fred Sancère – directeur

Des artistes accueilli·e·s en résidence de création

Derrière Le Hublot accueille toute l’année des artistes en résidence et partage avec eux·elles, pour des périodes plus ou moins longues, l’ambition d’inventer des créations dites “ contextuelles ” pour et avec les territoires et les personnes associé·e·s. Favorisant la rencontre et les échanges, invitant des artistes aux esthétiques variées et multidisciplinaires (du spectacle vivant, des arts plastiques ou encore de l’architecture), Derrière Le Hublot initie et défend des aventures singulières.

Correspondance transatlantique

Échange artistique et culturel entre Kourou et Capdenac-Gare

En juillet dernier, un groupe de jeunes aveyronnais·e·s s’est envolé pour la Guyane pour poursuivre un échange entamé en février 2022 avec des jeunes réuni·e·s par le Théâtre de l’Entonnoir, théâtre-école qui œuvre depuis plus de 20 ans pour accompagner la jeunesse de Kourou à porter sa voix sur scène et expérimenter la création artistique auprès d’artistes professionnel·le·s.

+

Travèrs

Escapade artistique sur les Chemins de Compostelle AVEYRON, LOT, LOZERE • 9 - 25 sept

Une escapade artistique qui vous invite à filer d’un pas
léger sur les chemins de Compostelle / GR®65
pour découvrir des paysages, des artistes et des histoires
dans l’Aveyron, le Lot et la Lozère.
Une 3e édition sur 3 territoires pour 3 week-ends festifs en
votre compagnie. Découvrez les spectacles et surprises
artistiques à débusquer en chemin et la collection
d’œuvres d’art-refuges de Fenêtres sur le paysage !