Créer les futures œuvres d’art-refuge

d’un parcours artistique dans le cadre de Fenêtres sur le paysage

©

Des architectes et artistes s’immergent sur les chemins de Compostelle pour imaginer les futures œuvres d’art-refuge d’une collection initiée depuis 2020. Chacun·e d’entre elles·eux réinterprète des bribes du paysage et l’architecture-même du refuge.

Avec l’intervention de :

CONSTANCE GUISSET à QUEYRIÈRES (43)
Constance Guisset compte parmi les designers français les plus en vue dans le monde. Excellant au-delà de la création d’objets insolites, elle est une artiste aux multiples facettes, de la scénographie à la conception d’espaces d’expériences. Ses créations légères et poétiques apportent toujours une touche aérienne de fantaisie. C’est un défi inédit qui l’attend à Queyrières. Immergée au cœur des paysages du Meygal et d’une des plus belles vues sur le Massif central, c’est à partir de la phonolite, roche volcanique présente sur le territoire, qu’elle imaginera une micro-architecture aussi confortable que délicate.  

MARIANA DE DELAS (Espagne) et GARTNERFULGEN ARKITEKTER (Norvège) à SAINT-ALBAN-SUR-LIMAGNOLE (48)
Guidé·e·s par les questions de durabilité et de dialogue entre écologie et modernité, Mariana de Delas et Gartnerfulgen Arkitekter partagent une vision idéaliste et artistique de leur discipline et créent des projets solidaires alliant douceur et finesse de construction. Leur travail qui pourrait être qualifiée d’optimiste est désormais reconnu sur la scène internationale. Ils·elles apprécient lorsque la finesse du dessin et la simplicité des réalisations, entre art et architecture, viennent réveiller un paysage. Ici, celui de la Margeride à Saint-Alban-Sur-Limagnole.

SARA DE GOUY à LIMOGNE-EN-QUERCY (46)
Parce qu’elle considère que les pratiques, le contexte spatial, culturel ou historique d’un site qualifient son essence et son potentiel expressif, la designeuse d’espace, architecte et plasticienne Sara de Gouy défend une approche contextuelle dans son processus de création. À Limogne-en-Quercy, c’est l’histoire géologique du lieu qui lui a donné l’idée de travailler à partir d’un matériau étonnant : la coquille Saint-Jacques. Passeuse autant que créatrice, elle a partagé à maintes reprises ses recherches et découvertes avec les habitant·e·s et écolier·ère·s de son territoire d’accueil, en partenariat avec le Parc naturel régional des Causses du Quercy.

OBSERVATORIUM (Pays Bas) à LA ROMIEU (32)
Alliant sculpture et architecture paysagère, le groupe d’artistes néerlandais Observatorium, fondé en 1997 par Geert van de Camp, Andre Dekker, Lieven Poutsma et Ruud Reutelingsperger, apprécie dessiner des espaces vécus et fonctionnels qui contribuent à la relation entre les individus et leur environnement. Soucieux de questionner l’espace public et ses usages, ils ont imaginé une œuvre d’art-refuge comme un point de rencontre possible entre les habitant·e·s du village et les marcheur·euse·s, en la plaçant au cœur du parc municipal de la Romieu.